Ce n’est pas leur programme en matière de retraite qui fera la différence entre les candidats à la primaire de droite ! Car il ont tous - ou presque - les mêmes idées de réforme. Mais celle-ci s'annonce pour le moins détonante : il s'agit de reporter l’âge légal de la retraite de 62 ans à 65 ans (64 ans pour Sarkozy) et mettre en place, à plus ou moins longue échéance, un régime unique regroupant les régimes actuels. Seuls changent la façon de présenter les choses – certains sont plus diserts que d’autres, le calendrier du report de l’âge de la retraite et les modalités pratiques de l’harmonisation des régimes. Voici leurs propositions.

Jean-François Copé

- Relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans d’ici 2026 
- Augmentation de la durée d’assurance requise pour obtenir une retraite à taux plein, à raison d’un trimestre supplémentaire tous les deux ans 
- Indexation des pensions de retraite sur l’évolution du PIB
- Suppression du compte pénibilité 
- Unification de l’ensemble des régimes de retraite, puis création d'un régime unique

François Fillon

- Relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans 
- Alignement des régimes de retraite publics et privés 
- Suppression des régimes spéciaux et du compte pénibilité

Alain Jupé

- Relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans, à raison de quatre mois de plus par an à partir de 2018 
- Alignement des règles des régimes publics sur celles du privé

Nathalie Kociusko Morizet

- Relèvement à moyen terme de l’âge de départ à la retraite à 65 ans
- Mise en place d'un régime unique par point 

Bruno Le Maire

- Relèvement de l’âge de départ à la retraite à 65 ans, à raison de 5 mois de plus par an à partir de la génération née en 1956
- Augmentation de la durée d’assurance requise pour le taux plein à compter de la génération née en 1957
- Pour les catégories actives de la fonction publique qui peuvent actuellement partir en retraite avant 62 ans, augmenter l’âge légal de départ de 3 ans (il passerait selon les emplois à 55 ans ou 60 ans)
- Harmonisation des règles relatives aux pension de réversion : âge minimum (55 ans), taux de réversion et conditions de ressources
- Revalorisation de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) de 10 %, progressivement sur la durée du quinquennat.
- A terme, création d’un régime unifié par point

Jean-Frédéric Poisson

C'est le seul à ne pas avoir dévoilé de propositions concrètes sur la retraite, du moins pour le moment.

Nicolas Sarkozy

- Relèvement de l’âge de la retraite à 63 ans dès 2020, et à 64 ans dès 2025
- Alignement des régimes de retraite publics et privés
- Suppression des régimes spéciaux 
- Suppression du compte pénibilité