Follow @zhekoo69
La GUERRE dans LES RUES DE PARIS: Les migrants luttent en pleine ville - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

La GUERRE dans LES RUES DE PARIS: Les migrants luttent en pleine ville
La GUERRE dans LES RUES DE PARIS: Les migrants luttent en pleine ville

Une violente guerre entre MIGRANTS a éclaté dans une des rues plus branchées de paris tôt ce matin les demandeurs d'asile se sont battus entre eux à coup de latte en bois


La guérilla a éclaté à quelques mètres de la station de Métro Stalingrad, où des migrants ont surgi 

Les raisons de cette violente altercation ne sont pas claires, mais des gangs rivaux de passeurs ont déjà été impliqués dans de violentes rixes à Calais.

Autrefois, un quartier paisible du 10e Arrondissement de Paris, quartier populaire avec les touristes, offrant une vie nocturne animée avec des restaurants et des bars.

Cela inquiète les résidents qui ont révélé que ce quartier est devenue un no go zone au cours des dernières semaines à la suite de la création du camp de réfugiés, qui a apporté de la misère et de la violence.

Des milliers de migrants, principalement en provenance du Soudan, de la Libye, de l'Afghanistan, et l'Érythrée ont dressé des tentes à proximité de la station de Métro la suite de la démolition de la Jungle pour entraver leurs tentatives pour atteindre la Grande-Bretagne.




Il y a maintenant plus de2.500 migrants dans le camp de fortune, ou des gens témoignent de l'horreur et qui ont ruiner leurs entreprises et fait de leur vie un enfer

Les résidents populaires du quartier disent que les squatters sont en train de devenir de plus en plus violents et dangereux, avec une augmentation des actes d'agressions.

Faïsal, un commerçant, a dit le quotidien français Le Figaro que les habitants vivent dans la peur & menaçant l'avenir de son entreprise.

Il a dit : “L'odeur de l'urine, les excréments et des déchets a fait de Stalingrad un quartier d'insalubrité. Le quartier est mort, personne ne veut venir ici plus. Les gens ont peur de sortir et s'enferme

“Je suis en train de faire moins de 60 € par jour. Quelques semaines de plus comme cela et je vais fermer !

Je sais qu'ils sont désespérés, mais le moins qu'ils peuvent faire est de respecter la loi et d'essayer de s'intégrer dans la société française.


 

Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l’État.

Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités.

La GUERRE dans LES RUES DE PARIS: Les migrants luttent en pleine ville
La GUERRE dans LES RUES DE PARIS: Les migrants luttent en pleine ville