Follow @zhekoo69
L'ACTIONNAIRE CHINOIS PILLE 15 MILLIONS A L'AÉROPORT DE TOULOUSE-BLAGNAC - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

L'ACTIONNAIRE CHINOIS PILLE 15 MILLIONS A L'AÉROPORT DE TOULOUSE-BLAGNAC

L'assemblée générale des actionnaires de l'aéroport de Toulouse-Blagnac a débouché sur un versement de 15 millions de dividendes, qui est loin de faire l'unanimité dans la ville rose. L'actionnaire chinois, Casil Europe, est accusé de « piller le bas de laine ».

Un vote qui fait polémique

 

Lors de l'assemblée générale des actionnaires de l'aéroport de Toulouse-Blagnac (ATB), une décision importante mais critiquée a été prise. Celle de distribuer 15 millions d'euros de dividendes, dont la moitié sont allés, en vertu de la répartition du capital de l'entreprise, dans la poche de Casil Europe, la société ad hoc créée par l'actionnaire chinois auquel l'État français a cédé 49,99 % des parts qu'il détenait dans la société exploitante de l'aéroport toulousain.

Les opposants à la privatisation ainsi que les associations de riverains estiment que Casil Europe se livre à une forme de « pillage des réserves » de l'aéroport. Il est vrai qu'à la faveur de cette décision, ce sont exactement 7,485 millions d'euros qui sont allés directement se loger dans la poche de Casil Europe, et ne pourront demeurer disponibles pour des investissements éventuels.

 

 

Casil Europe se défend pourtant de vampiriser l'aéroport toulousain, et la direction de l'aéroport de Toulouse-Blagnac estime quant à elle que le versement de ces 15 millions d'euros de dividendes « n'aura aucun impact sur la capacité d'investissement de l'aéroport ». Cela ne représenterait en effet que 25 % des réserves distribuables, selon la société concessionnaire, ces réserves atteignant par conséquent 67 millions d'euros.

Par ailleurs, l'assemblée générale a voté une résolution qui semble aller dans le sens de ceux qui se montrent critiques vis-à-vis de l'actionnaire chinois, et être résolument « en faveur des collectivités locales et de la Chambre de commerce et d'industrie de Toulouse ». En effet, une modification des statuts a été votée, qui requiert désormais la majorité des deux tiers pour toute « décision majeure ». Selon le communiqué de presse d'ATB, « ce vote concrétise l'engagement pris par Casil Europe de donner à ces actionnaires un poids renforcé dans les décisions majeures concernant l'évolution d'ATB ». Cela devrait sans doute contribuer à atténuer l'inquiétude et l'hostilité des opposants.

source