Follow @zhekoo69
[Vidéo] Nice : Quand France Info monte une immonde provocation pour promouvoir une femme en niqab, pourtant interdit, sur les lieux de l’attentat au nom du « vivre ensemble » - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

[Vidéo] Nice : Quand France Info monte une immonde provocation pour promouvoir une femme en niqab, pourtant interdit, sur les lieux de l’attentat au nom du « vivre ensemble »
Quand France 3 et France Info montent conjointement une insoutenable provocation en promouvant une femme portant l’uniforme de Daesh, le niqab pourtant interdit par la loi, sur les lieux mêmes de l’attentat de Nice au fin de vendre le « vivre ensemble ».

On sait que les chaines du services publiques sont au service du pouvoir afin de promouvoir le « vivre ensemble », le « pas d’amalgame » et « l’Islam religion de paix ». La grande majorité des journalistes sont de gauche voire d’extrême gauche.

France Info diffuse quotidiennement un discours pro-migrant, pro-islam et pro-palestinien. 100 % des « personnalités » invitées par la chaine sont des intellectuels gauchistes.

Deux mois après l’attentat qui a frappé Nice, une équipe de France 3 aurait filmé une rencontre fortuite, diffusée surfranceinfo jeudi 15 septembre, entre une femme en niqab, uniforme de Daesh interdit en France, et une Française.

« Rencontre fortuite » tente de nous vendre France Info, comme si l’on pouvait croire une seule seconde que cette femme en niqab est venue spontanément déposer une gerbe sur les lieux de l’attentat de Nice.

Mais la chaine va encore plus loin dans la mensonge et la manipulation en allant jusqu’à utiliser les services d’une femme notoirement connue dans les médias pour être une française convertie à l’Islam radical, Stéphanie Lecuyer…

Cette fois la ficelle est trop grosse: Filmer une femme en niqab sur le lieux d’un attentat islamiste est une immonde provocation.

Le niqab est interdit par la loi. Non seulement il est clair que se balader avec cet accoutrement est une provocation, mais c’est même un délit. Qui pour le faire remarquer ? En tout cas pas le journaliste: dans le monde des bisounours, la loi n’existe pas.

Céline Pnina scandalisée par ce reportage prétendument improvisé réagit sur son compte Facebook « Nous sommes en présence d’une femme radicalisée, qui exhibe son refus de respecter une loi qui l’oblige et qui porte l’uniforme que Daesh impose aux femmes, et qui fait semblant de ne pas voir tout ce que ce comportement a d’indécent.«

« Celui qui a tué tant de gens ce soir là, se revendiquait de la même idéologie de Mme Niqab et s’il a choisi le 14 juillet pour faire son carnage, c’est que le symbolisme de la fête nationale était aussi visé. La Nation était attaquée dans le corps de ses citoyens. »

« Alors je ne doute pas que Madame Niqab soit quiétiste, mais à moins qu’elle ne soit parfaitement stupide, ce simulacre de recueillement et son appel à la tolérance est d’une hypocrisie sans nom. Quand on porte l’uniforme que Daesh impose aux femmes, on ne se recueille pas sur le mausolée de ses victimes. Quand on viole délibérément la loi et l’esprit de la République, on n’en appelle pas à la tolérance. Quand on porte un étendard qui crache sur un pays et ses fondamentaux, on ne parle pas d’un respect que l’on foule aux pieds par sa seule présence.«

« Les conflits de valeurs cela existe et l’attitude de cette femme mérite l’opprobre et le mépris. Son indécence doit lui être signifiée dans le cadre de la loi, quand à notre tolérance, elle n’est plus à prouver: la dame qui est choquée se comporte sans haine et ne l’insulte jamais, alors que sur le fond, son premier mouvement d’indignation est juste et mérité !«

Il est insoutenable de voir une chaine du service public monter ainsi de toute pièce la promotion de l’Islam le plus radical incarné par cette femme en niqab, portant l’uniforme de Daesh, sur les lieux de l’attentat où l’un des congénères de la dite femme a assassiné plus de 84 personnes au nom de la même idéologie.

© Christian De Lablatinière pour Europe Israël News