Follow @zhekoo69
Premiers emprunts à taux négatifs pour des entreprises européennes - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

Premiers emprunts à taux négatifs pour des entreprises européennes

Deux entreprises privées européennes, Sanofi et Henkel, ont emprunté pour la première fois mardi à des taux négatifs, un nouveau symbole de l’environnement de taux extrêmement bas dans lequel évoluent actuellement les marchés, ce qui signifie qu’elles rembourseront moins que ce qui leur a été prêté.

Henkel a ainsi émis des titres à échéances deux ans, avec un rendement de -0,05% et Sanofi des obligations à échéance 3 ans à un taux de -0,05% également, selon l’agence financière Bloomberg citant des sources proches du dossier.

Philippe Herlin: le FMI le confirme, les taux négatifs tuent les banques à petit feu

Ces titres sont par ailleurs assortis d’un coupon égal à zéro, ce qui signifie pour l’investisseur qu’il ne touchera rien pendant la durée de détention de la dette.

Largement irrigué par les largesses du programme de soutien de la Banque centrale européenne, une partie chaque jour plus important du marché obligataire européen se retrouve en territoire négatif.

Concrètement, ce taux négatif signifie que les investisseurs qui achètent aujourd’hui un titre ne se verront pas rembourser l’intégralité de la somme versée s’ils gardent le titre jusqu’à son échéance.

Dans cet environnement, un tel placement peut parfois s’avérer moins coûteux que d’autres, dont les taux sont encore plus loin en territoire négatif.

« Il est clair que c’est le programme de rachat de titre de dette de la BCE qui est à l’origine de cette situation », a souligné un expert du secteur.

Les intérêts négatifs illustrent l’impuissance des banques centrales

Charles Gave: Taux d’intérêt négatifs: on a des gars complètement incompétents à la tête des banques centrales

En juin, un cap historique en la manière avait été franchi lorsque la référence du marché obligataire, aussi bien pour les Etats que pour les entreprises, à savoir le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne, était passé pour la première fois en négatif.

Source: boursorama