Follow @zhekoo69
Le gouvernement s’apprête à jouer à un jeu très dangereux… en taxant la prime de déplacement des CRS et des gendarmes - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

Avec le plan Vigipirate, les forces de l’ordre sont déjà épuisées et vivent pour beaucoup dans des locaux dont l’état est déplorable. Plus de vie de famille, des horaires qui dépassent l’entendement, mais pour cela, ils touchaient des primes qui n’étaient pas imposées par le FISC. Cette taxe de 35 euros/jour, 39 euros/jour dès l’année prochaine, un CRS touche environ 5000 euros/an, mais il faut savoir qu’en contrepartie, le CRS passe 150 jours par an loin de chez lui, de sa femme, de ses enfants, 150 jours sans vivre réellement. Il faut bien reconnaître que 5000 euros est une prime énorme, mais c’est avant tout une « carotte », et si certains sont choqués par cette somme, qu’ils se demandent avant toute chose s’ils seraient prêts à ce sacrifice avant de se focaliser sur ces 5000 euros.

Le gouvernement s’apprête à jouer à un jeu très dangereux… en taxant la prime de déplacement des CRS et des gendarmes

Mais avec ces 5000 euros non imposés, cela fait beaucoup d’argent de perdu pour l’état qui doit participer aux plus grandes fuites de capitaux de l’histoire du pays, du coup, les primes devraient donc être fiscalisées suivant la cours des comptes.

Les militaires ainsi que les forces de sécurité l’ont déjà assez mauvaise contre François Hollande et l’ensemble des copains-casés, la fiscalisation des primes pourrait alors aggraver la situation, même si l’entourage de Cazeneuve a déjà prévu de prendre quelques pincettes pour « ne pas pénaliser » les fonctionnaires…

Cette prime, qui n’est pas déclarée au fisc, pourrait être taxée dès l’année prochaine, rapportent Europe 1 et « Le Parisien », jeudi. De quoi susciter la colère des syndicats de police qui promettent un mouvement social « dur » si la mesure est adoptée.

« Nous avons reçu un coup de fil du ministère de l’Intérieur pour nous annoncer que l’indemnité versée aux fonctionnaires lorsqu’ils sont en déplacement est désormais fiscalisée », déplore Nicolas Comte, porte-parole du syndicat Unité SGP-police FO dans Le Parisien, jeudi 8 septembre.

Mercredi, les CRS et gendarmes mobiles ont appris que leur indemnité journalière d’absence temporaire (Ijat), crée dans les années 1960, et non déclarée, pourrait être fiscalisée dès 2017. Cette indemnité est touchée par les CRS à chaque déplacement et est payée 35 euros par jour. Elle passera à 39 euros à partir de l’an prochain, détaille Europe 1.

La Cour des comptes alertée

« Un CRS est en déplacement 150 jours par an », explique Johann Cavallero, du syndicat Alliance, au Parisien. En moyenne, chaque CRS touche donc environ 5 000 euros chaque année, qui échappent à l’imposition, ce qui est illégal. La Cour des comptes demande donc à fiscaliser la prime.

Une décision « intolérable », pour les syndicats des forces de l’ordre, épuisées par des mois de mobilisation pour faire face au terrorisme et aux manifestations contre la loi Travail. Si cette prime est fiscalisée, certains fonctionnaires pourraient voir leur impôt sur le revenu augmenter de plusieurs centaines d’euros par an.

Source et suite sur Francetvinfo.fr