Follow @zhekoo69
Personnalités préférées des Français : décryptage d’une manipulation - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

Personnalités préférées des Français : décryptage d’une manipulation

article

Christophe Servan Gestionnaire de fonds d’investissement

Une pure escroquerie intellectuelle, montée vraisemblablement dans le but de manipuler l’opinion publique.

Allons droit au but, la fameuse enquête JDD-Ifop sur les personnalités préférées des Français – que chacun peut consulter en détail sur le site de l’Ifop – est une pure escroquerie intellectuelle, montée vraisemblablement dans le but de manipuler l’opinion publique.

Qu’est-ce qui me permet d’avancer cela ?

Tout simplement le fait que les sondés, plutôt que de citer un nom spontanément, sont amenés à se prononcer sur une liste de cinquante noms préétablie. Autrement dit, sur les quelques milliers de Français qui peu ou prou sont des personnalités publiques, la présélection des cinquante noms de la liste échappe totalement aux règles habituelles des sondages. Préétablie, mais par qui ? L’Ifop se contente de mentionner que les nouveaux entrants sont issus d’une phase de pré-sélection, « Qualifio », organisée sur le site leJDD.fr où les internautes peuvent choisir en ligne les personnalités qu’ils souhaitent voir entrer dans le classement. Joli tour de passe-passe, qui ouvre la porte à toutes les combines ! Cette méthode n’a en fait aucune valeur statistique puisque les internautes fidèles lecteurs du JDD ne sont représentatifs de rien du tout. Bref, ce que l’Ifop appelle les personnalités préférées des Français n’est rien de plus que la liste des personnalités préférées du petit groupe de lecteurs du Journal du Dimanche qui acceptent de se prêter au jeu. Seul l’ordre dans lequel ces cinquante noms sont classés semble scientifiquement valide.

Cette liste n’a donc absolument aucune signification et l’interprétation qui est donnée des résultats de ce sondage est une manipulation grossière, qui dure depuis des années, depuis 1988 exactement.

Marine Le Pen, Robert Ménard, Alain Finkielkraut, Eric Zemmour, Gérard Depardieu, Dieudonné, Alain Soral, Olivier Delamarche, Jacques Sapir, Florian Philippot, Brigitte Bardot, Pierre Hillard, Bernard Lugan, Gilbert Collard, Alain Roucas, Alain Delon, le Pr. Joyeux, Marion Maréchal-Le Pen, Steeve Briois, Béatrice Bourges, Ludovine de la Rochère, etc. Voilà des noms parmi les plus souvent recherchés sur internet et que nous ne verrons jamais sur la liste ou qui en ont disparu, je pense notamment à Gérard Depardieu. Curieux, n’est-ce pas ? Tous ne sont pas d’extrême droite, loin s’en faut, mais tous ont en commun de combattre « le système » sur leur terrain d’élection, l’un l’économie, l’autre la famille, un troisième l’immigration, etc. On comprend mieux.

Prenons le cas de Marine Le Pen justement. Dans le contexte extrêmement politisé qui règne aujourd’hui en France, quel serait son score ? Ce n’est pas difficile à deviner. Seule contre quarante-neuf dignes représentants de la bien-pensance tendance « touche pas à mon pote », la première place lui serait assurée, c’est mathématique.

Ce qui m’étonne; c’est que personne n’ait eu l’idée de porter l’affaire en justice. Peut-être parce que le droit ne dit mot en la matière : légiférons, alors !