Follow @zhekoo69
Que cache en réalité l'évacuation de la Tour Eiffel? - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

"Erreur", "incompréhension", voilà les paroles que soulève l'évacuation de la Tour Eiffel effectuée vendredi soir. Pourquoi les touristes et les Parisiens ont-ils été forcés de quitter le fameux monument aussi subitement si rien de menaçant n'avait lieu? Une étrange histoire qui risque de mettre au jour des faits indésirables…

Vendredi soir, peu après 20 heures, les visiteurs de la tour Eiffel ont été évacués. Parisiens et touristes sont sortis dans le calme. L'employé de sécurité qui se trouvait sur les lieux ressemblait à un perroquet répétant sans cesse "c'est une fausse alerte, c'est une fausse alerte", comme s'il craignait de se méprendre et de prononcer quelque chose de trop.

Or, aucun colis suspect n'a été retrouvé. En outre, l'équipe de démineurs n'avait pas été appelée sur place.

"C'est un exercice de simulation en interne, comme il s'en fait des dizaines par semaine, qui a mal tourné. Il y a un employé qui a pensé que c'était réel. Et la tour Eiffel a été évacuée", d'après la version officielle de la police.

Pourtant, Pierre, un témoin sur place a confié à Sputnik une information assez curieuse.

"Je me suis approché d'un policier et il m'a gentiment expliqué que l'entrée était seulement libre aux visiteurs détenteurs de billets d'accès au restaurant de la Tour Eiffel, qui se trouve au sommet, et non aux visiteurs ordinaires. Je lui ai demandé aussi quelle personne VIP était là aujourd'hui pour qu'on interdise de laisser ainsi entrer les gens ordinaires. A quoi il m'a répondu que des politiciens étaient là-haut. A mon avis, vu le nombre de policiers, Hollande y était présent".

De toute évidence, François Hollande n'y était pas. Le président français était à ce moment-là à Rio, pour la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques. Mais M.Hollande n'est pas le seul homme politique qui aurait pu participer à un tel dîner.

Bref, peu importe de quel politique il pourrait s'agir, une seule chose semble évidente: ce personnage s'est servi de l'état d'urgence décrété dans le pays afin d'organiser une fête et s'est complètement moqué des touristes qui voulait visiter le légendaire monument. Mais, ce qui est pire, c'est qu'au moment où toute la France pleure ses enfants morts dans les récentes attaques terroristes, un tel manque de respect frise le cynisme le plus abject.

Ou alors peut-être est-il préférable de mal interpréter les paroles de cet agent un peu trop honnête… ou naïf…

ARTICLE Sputnik France