Follow @zhekoo69
L'Allemagne prévoit une hausse du chômage à cause des réfugiés - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

Le chômage en Allemagne va augmenter l'an prochain avec 110.000 demandeurs d'emploi en plus, rapporte le journal Bild qui cite des prévisions gouvernementales. Cette hausse, inédite depuis 2013, va se poursuivre jusqu'en 2020 du fait de la multiplication des demandeurs d'asile.

L'afflux de migrants en Allemagne va faire augmenter le taux de chômage en 2017, selon le journal Bild, qui cite des projections établies par le gouvernement fédéral. Cette hausse constituerait une grande première depuis 2013.

L'an prochain, l'Allemagne comptera ainsi 110.000 chômeurs en plus, pour un total de 2,86 millions selon le tabloïd qui impute cette augmentation "à la forte migration". Leur nombre continuerait encore à croître jusqu'en 2020, année où la barre des 3 millions serait à nouveau franchie (3,1 millions précisément selon les chiffres dévoilés par Bild).

94 milliards d'euros de dépenses

Il faut dire que l'Allemagne, qui a accueilli nettement plus d'un million de réfugiés l'an dernier, prévoit l'arrivée de 600.000 migrants cette année, 400.000 en 2017 et 300.000 par an entre 2018 et 2020, selon un document officiel.

Le défi, pour Berlin, va être d'absorber ces nouveaux venus et les intégrer dans le marché du travail. Un challenge de taille. "Si l'on regarde les flux de réfugiés arrivés sur les 30 dernières années, le taux d'emploi se situe autour de 50-60% en fonction des pays", expliquait en janvier dernier à BFMbusiness.com, Jean-Christophe Dumont, chef de la division migration à l'OCDE.

Il est vrai que le marché du travail allemand est marqué par le vieillissement de la population avec également un important besoin de main d'oeuvre qualifiée dans certains secteurs. Mais il faudra néanmoins que l'Allemagne forme les réfugiés arrivant sur son territoire, en leur apprenant l'allemand.

Pour cela, le gouvernement prévoirait de dépenser près de 94 milliards d'euros. Il est aidé par des entreprises, comme Porsche, qui a par exemple lancé des programmes d'intégration pour les réfugiés pour leur mettre le pied à l'étrier.

Par Pauline Tattevin avec J.M.