Follow @zhekoo69
Castres. Poignardée en pleine rue devant son enfant – encore et toujours le couteau de l’islam - Infos Direct News Politique Terrorisme Finance
Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Mickael Zhekoo

Drame de la séparation hier à Castres en cours de journée et en plein centre-ville : dans un contexte ancien de conflit exacerbé à propos de la garde de leur enfant, un quadragénaire a poignardé son ex-épouse sur le trottoir, devant son domicile actuel. Les faits se sont malheureusement déroulés sous les yeux de leur enfant, une fillette âgée de 6 ans.La victime, touchée a priori à trois reprises, notamment au niveau du cou, a été héliportée sur Toulouse. Il semblerait que le pronostic vital soit engagé.

Le terrible scénario s'est tenu devant le N° 3 du boulevard des Lices, un immeuble de trois étages . C'est là que s'est présentée peu après 17 h 30 une dame âgée d'une trentaine d'années ; résidant aujourd'hui à Grenoble, elle venait récupérer sa fille auprès de son père, son ex-mari, dans le cadre d'une garde alternée. Entre les deux anciens époux l'ambiance n'est guère au beau fixe en raison de conflits portant sur la garde de l'enfant. Ce mercredi, une nouvelle altercation serait à l'origine du drame : alors qu'il avait accepté de rentrer plus tôt de vacances en Tunisie à la demande de son ex-épouse, celle-ci se serait présentée avec quatre jours de retard. Le ton serait monté sur ce sujet. Dévalant précipitamment les escaliers, l'homme se serait alors précipité au pied de l'immeuble armé d'un couteau de cuisine. Il a rattrapé son infortunée ex-compagne sur le pas-de-porte et lui a asséné plusieurs coups. La femme s'est écroulée, tandis que l'homme s'adossait contre le mur du bâtiment dans l'attente des secours comme de la police alertés par des témoins. L'auteur présumé des faits exerce la profession d'infirmier à la clinique des Lices. Il réside actuellement au 3e étage dans l'un des sept appartements de cet immeuble cossu du centre-ville, où il est provisoirement hébergé par un ami après avoir cédé son bien à la Ville dans le cadre d'un projet urbain.Ce père avait pour projet de repartir en séjour en vacances avec sa fille ; il devait se rendre en Espagne pour y fêter l'anniversaire de l'enfant, le 15 août.

Bien entendu, des investigations ont été immédiatement ouvertes par le commissariat castrais. Trois témoins auraient été entendus. Quant à l'homme interpellé, il a été placé en garde à vue dans le cadre d'une cette enquête préliminaire pour «tentative de meurtre aggravée».

Article La dépeche